La conduite de nuit et ses difficultés

lundi 11 février 2008 par Webmaster Agir64

La nuit, le risque d’accident est deux fois plus élevé que le jour.

Beaucoup d’automobilistes privilégient la conduite de nuit afin d’échapper aux fortes chaleurs de la journée et à la circulation dense.

Il importe dans ce cas de respecter quelques principes impératifs :

  • Éviter de conduire entre 2 et 4 heures du matin (les capacités et la vigilance sont alors les plus faibles).
  • Partir reposé, c’est-à-dire en ayant pris un temps de repos suffisant.
  • Avoir préparé son véhicule et trajet avec minutie.
  • S’alimenter légèrement.
  • S’abstenir de consommer de l’alcool.
  • Observer les recommandations portées sur les médicaments.
  • S’arrêter toutes les 2 heures, voire plus souvent, et impérativement dès les premiers signes de fatigue (irritabilité, tête lourde, impression d’avoir trop chaud ou d’être serré dans ses vêtements, besoin de changer de position en permanence, picotements dans les yeux, crispation du cou et des épaules).

La règle absolue est de bien voir et d’être vu.

Faites vérifier vos feux de position, vos phares et vos stops avant de partir. Sur la route, utilisez votre éclairage de manière à augmenter la visibilité et non pas a réduire. Notamment, pour ne pas éblouir les voitures venant en face, il faut régler ses phares en position basse. Ce réglage, très simple à réaliser, est expliqué dans la notice de la voiture.

Sinon, adressez vous à votre garagiste.

ADAPTER SON ÉCLAIRAGE POUR MIEUX VOIR ET ÊTRE VU :

■ Feux de position : ils sont autorisés en agglomération, même par temps de pluie lorsque la chaussée est suffisamment éclairée.

■ Feux de croisement :

  • Dès la tombée de la nuit en règle générale, lorsque la chaussée n’est pas suffisamment éclairée.
  • Quand la visibilité est réduite ou inférieure à 150 mètres, de jour comme de nuit ,(brouillard, pluie, neige).

* Feux de route : deux conditions pour pouvoir les utiliser.

  • Avoir une bonne visibilité nocturne.
  • Être le seul véhicule sur la route.

Feux de brouillard

  • A l’avant : (ils ne sont pas obligatoires). Si le véhicule en est équipé, ils ne peuvent être utilisés qu’en cas de brouillard, de chute de neige ou de forte pluie.
  • A l’arrière : ils ne peuvent être utilisés qu’en cas de brouillard ou de chute de neige.

Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 707284

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSComportement RSSDivers   ?

Creative Commons License