Nouveau : Depuis le 01 janvier 2011 une formation est obligatoire pour conduire une 125 cm3

lundi 3 janvier 2011 par Franck Cascino

Un récent décret oblige désormais tout nouveau conducteur d’un véhicule 125 cm3 à effectuer une formation pratique de sept heures.

  Jusqu’au 31 décembre 2006, tout titulaire d’un permis de conduire auto (B) depuis plus de deux ans pouvait conduire une motocyclette légère ou un scooter de moins de 125 cm3. Mais cette équivalence n’est plus systématique. Un décret datant du 01 janvier 2007 imposait aux personnes qui obtenaient leur permis à compter de cette date, une nouvelle condition à cette équivalence : suivre une formation !!!

Les conducteurs titulaires depuis au moins deux ans du permis de conduire de la catégorie B obtenu à compter du 1er janvier 2007 devaient suivre une formation pratique de trois heures pour pouvoir être autorisés à conduire, sur le territoire national, une motocyclette légère relevant de la sous-catégorie A1 (125 cm3).

L’équivalence permis automobile 125 cm3 existe depuis un peu plus de 10 ans, elle a permis à un grand nombre de conducteur de goûter aux joies du deux roues mais aussi à ces inconvénients. En effet conduire une voiture et un deux roues sont deux choses très différentes et en terme de sécurité routière cela pose d’énormes problèmes.

Ainsi on a observé ces dix dernières années une hausse des ventes de deux roues mais surtout une augmentation des accidents et des tués dans la catégorie des motocyclettes.

On constate également que certains usagers sont demandeurs de formation et que déjà certains concessionnaires prodiguent quelques conseils à leurs clients.

Au vu de ce constat, il paraissait nécessaire de mettre en place une formation pour sensibiliser les conducteurs à la spécificité de la conduite d’ un deux roues et aux risques liés à son utilisation.

A COMPTER DU 01 JANVIER 2011, LA DUREE DE CETTE FORMATION PASSE A 07 HEURES.

DE PLUS, ELLE EST OBLIGATOIRE POUR TOUTE PERSONNE DESIRANT OBTENIR L’EQUIVALENCE AVEC SON PERMIS B POUR CONDUIRE UN 125 CM3 ET NON PLUS QUE POUR LES JEUNES CONDUCTEURS.

Toutefois, la personne titulaire du permis B désirant conduire une motocyclette légère (125cm3) est exemptée de cette formation, si elle justifie d’une pratique de ce type de véhicule au cours des cinq dernières années avant le 01 janvier 2011.

La justification de cette pratique doit être apportée par un relevé d’informations établi par l’assureur, démontrant que la personne a la qualité de conducteur de ce type de véhicule avant le 01 janvier 2011.

Les conducteurs ayant suivi la formation de trois heures initialement prévue seront dispensés de cette nouvelle obligation.

Si vous avez obtenu le permis B avant le 1er mars 1980 vous êtes également dispense de formation et vous n’êtes pas dans l’obligation d’avoir été assuré précédemment. Attention : si le permis B a été obtenu à compter du 1er mars 1980 et que la case A1 ou AL est tamponnée sur votre permis (A1 ou AL obtenu par équivalence), vous devrez suivre la formation. L’équivalence n’est plus valable.

Pour les nouveaux conducteurs, cette formation obligatoire peut être suivie dans un délai d’un mois avant la date anniversaire des deux ans d’obtention de la catégorie B du permis de conduire.

Elle doit être dispensée dans une école de conduite ou une association agréée par le préfet pour la formation à la conduite des motocyclettes. 

 La formation se décompose en trois parties. Un module théorique de 2 heures, un module de deux heures consacré à la maitrise du véhicule hors circulation, sur piste, et un autre de trois heures consacré au déplacement du véhicule en circulation.
A l’issue de la formation, le titulaire de l’agrément préfectoral délivre au conducteur bénéficiaire de la formation un exemplaire de l’attestation (voir modèle ci joint plus bas).

Au bout de cette formation, le titulaire du permis se voit délivrer une attestation avec laquelle il pourra aller en préfecture pour faire inscrire sur son permis l’autorisation de conduire une motocyclette légère.

Ceux et celles qui n’auront pas suivi de formation et qui n’auraient pas la mention sur leur permis de conduire sont passibles d’une contravention de 4ème classe (135 €) et d’un retrait de trois points. De plus, l’immobilisation du véhicule peut être prescrite et des peines complémentaires, comme la suspension du permis de conduire ou le suivi d’un stage de sensibilisation à la sécurité routière, peuvent être prononcées par le juge

L’autorisation de conduire les véhicules de la sous-catégorie A1 n’est valide que s’il est fait mention de cette autorisation sur le permis de conduire.

En cas d’invalidation ou d’annulation du permis de conduire, la formation suivie reste acquise.

 On peut conclure en disant que sept heures peuvent paraître insuffisantes pour former un conducteur surtout à l’utilisation d’un deux roues.

Mais on peut espérer que les conducteurs qui se rendront dans les écoles de conduite pour suivre cette formation, prendront conscience, sous les conseils avisés d’un spécialiste, des difficultés et des risques occasionnés par la conduite d’un deux roues. 



Accueil du site | Contact | Plan du site | Espace privé | Statistiques | visites : 437533

Site réalisé avec SPIP 1.9.2c + ALTERNATIVES

     RSS fr RSSRèglementation RSSConducteur   ?

Creative Commons License